Parent d'élève agressif à Belfort

Une mère de famille qui avait secoué une enseignante du collège Rimbaud à Belfort en janvier dernier a été condamnée vendredi à des travaux d'intérêt général et à une amende.

La fille de la prévenue avait été exclue de cours en raison de bavardages. Suite à cette "punition", la maman s'est rendue au collège pour demander un rendez-vous à l'enseignante. Celle-ci étant en cours, elle a conseillé à son interlocutrice de passer par l'administration.
Une réponse qui n'a vraisemblablement pas plu à la mère de famille, qui a poussé l'enseignante contre un mur à trois reprises et l'a insultée. Le tout sous les yeux des élèves.
La victime, très choquée, a été placée en arrêt maladie pendant une semaine suite à cette agression.

Le geste de cette maman avait soulevé une grande émotion chez les professeurs, les élèves, les parents d'élèves... Plusieurs d'entre eux ont tenu à témoigner en faveur de l'enseignante en vue du procès qui s'est déroulé vendredi.

Face au juge, la prévenue a tenté de justifier son geste en disant qu'elle avait l'impression que la professeure "en voulait à sa fille".
L'enseignante et la justice de leur côté souhaitaient "assainir la situation" en rappelant les rôles des professeurs, des élèves, et des parents au sein d'un établissement scolaire.
Reconnue coupable de "violence aggravée par deux circonstances suivie d'incapacité n'excédant pas huit jours", la mère de famille a été condamnée à 100 heures de travaux d'intérêt général, 500 euros d'amende avec sursis, 800 euros de dommages et intérêts et 400 euros pour rembourser les frais d'avocat de sa victime.
Sa fille a quant à elle été inscrite dans un autre collège.

R. Hingray
Publié le mardi 17 mai 2011 à 15h09

Confirmez-vous la suppression ?