Besançon : Peine promotionnelle

Avec 22 condamnations à son actif, il n\'est pas plus un enfant de chœur que ces 3 voleurs de parfum jugés en début de semaine. Et pourtant, le mois dernier, pour une raison qui surprend d\'autant plus qu\'il aura pour sa part longtemps nié les faits malgré des preuves accablantes, un multirécidiviste bisontin de 29 ans a proportionnellement moins cher payé un délit de tout autre envergure.

Remontant à la nuit du 5 au 6 avril 2014 dans le parking souterrain de l\'immeuble Le Président, son méfait avait consisté à faire voler en éclats les vitres et pare-brise de pas moins de 19 véhicules, dans le but de les fouiller. Ce qui avait permis à notre homme, sous l\'objectif des caméras de surveillance, de faire main basse sur des objets aussi divers que variés, allant de simples lunettes de soleil à des GPS et avertisseurs de radars.

Des faits pour lesquels la justice l\'a donc condamné à 18 mois ferme. Ce qui certes commence déjà à faire ! Mais au vu du préjudice causé, moins d\'un mois de prison par voiture endommagée et pillée, cela fait penser à une première démarque de soldes estivales... En sachant qu\'il était même prévu au départ qu\'il n\'écope que d\'un an ferme, plus 6 mois avec sursis.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?