Jura : Plaisir coupable

A Mouthe, en septembre dernier, les incessantes allées et venues d\'automobilistes sur un parking d\'autopartage lui avaient donné l\'idée de s\'agiter pareillement devant eux… à la seule force de son poignet.

Mais à hisser bien trop souvent le pavillon gland par la fenêtre de sa voiture sans jamais se méfier, il n\'avait pu anticiper sa \"débandade\", un matin où les gendarmes avaient exceptionnellement fait le déplacement pour le voir en action, et finalement l\'interpeller.

Depuis en attente de son procès, ce trentenaire jurassien aura dû se tourner les pouces (entre autres activités manuelles) jusqu\'à hier, avant d\'être fixé sur son sort : une condamnation à trois petits mois de prison avec sursis et mise à l\'épreuve, assortie d\'une obligation de soins.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?