Quatre cas mortels par légionellose en Haute-Saône depuis août

Neuf cas de légionellose, dont quatre mortels, ont été diagnostiqués en Haute-Saône depuis août dernier, mais l\'enquête n\'a pas encore permis de déterminer la source de cette contamination, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture.

Les autorités sanitaires ont d\'abord recensé quatre cas entre fin août et mi-septembre 2010 chez des personnes résidant sur le secteur de Luxeuil et Saint-Loup-sur-Semouse, puis cinq cas depuis la mi-décembre sur le secteur de Luxeuil, a précisé la préfecture dans un communiqué.
Quatre des neuf patients sont décédés, quatre sont guéris. Le dernier est encore hospitalisé, et son état s\'améliore.

Trois personnes ont été contaminées par une même souche de bactérie. Elle ont donc été exposées à une même source environnementale de légionelles.
Après recensement des lieux fréquentés par les malades, des investigations environnementales détaillées ont été menées et les résultats sont en attente.

La légionellose, ou maladie du légionnaire, est une infection respiratoire non contagieuse provoquée par une bactérie, la \"Legionella\", qui se multiplie de façon optimale dans l\'eau à 37 degrés.
Elle s\'épanouit dans les circuits urbains de distribution d\'eau chaude, les systèmes de climatisation et les bains à jets ou à remous des stations thermales.
La contamination se fait par l\'inhalation de gouttelettes. Les personnes âgées ou malades y sont particulièrement vulnérables.

L. L.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?