Besançon : Quatre seuls êtres vous manquent, et tout est dépeuplé ?

Et si les 408 retrouvaient calme et sérénité du jour au lendemain après des mois et des mois de débordements violents ? On a personnellement un peu de mal à y croire, mais c'est ce que se plaisent à penser les forces de l'ordre bisontines, suite à l'interpellation hier après-midi de… 4 individus. Un petit nombre qui, selon elles, constituerait effectivement le « noyau dur » des malfrats semant si souvent le désordre dans le quartier.

Ce qui veut aussi dire qu'ils ne sont pas les seuls et ne permet donc pas d'exclure que la tradition se perpétue malgré tout. Les nuits à venir devraient être l'occasion d'en avoir le cœur net…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?