Qui contrôle les gilets jaunes ?

Ce samedi, des milliers de « gilets jaunes » vont manifester et bloquer une partie de la France.

Cette grande manifestation contre la hausse du prix des carburants a quelque chose de singulier dans son organisation qui la différencie des autres événements du même type.

Qui contrôle les gilets jaunes ?



Officiellement, l'organisation des gilets jaunes n'a pas de tête pensante. Il y a bien quelques leaders d'opinion.

On pense à Jacline Mouraud, une accordéoniste et hypnothérapeute, qui a beaucoup été présente sur les réseaux sociaux ses dernières semaines.

Cette dernière est devenue un peu la chouchoute des médias puisqu'elle apparaît maintenant dans différents journaux TV.

Il y a aussi Frank Buhler, délégué de circonscription Debout la France du 82, qui a publié une vidéo largement relayée sur Facebook pour lancer l'appel au blocage.

Pourtant, le mouvement des gilets jaunes reste largement informel.

En effet, malgré quelques têtes qu'on aperçoit régulièrement à la télévision ou sur Internet, la récupération politique ou syndicale n'a pas fonctionné comme d'habitude.

Qui soutient les gilets jaunes ?



Ainsi, l'opposition politique soutient le mouvement assez largement même si aucun parti politique n'est impliqué dans l'organisation.

Un cas loin d'être unique



Le mouvement des « gilets jaunes » est donc un groupe sans chef qui n'est pas sans rappeler les « bonnets rouges » (contre l'augmentation des taxes sur les carburants en Bretagne) ou les « pigeons » (chefs d'entreprises dénonçant le projet de loi de finances 2013).

Des mouvements contestataires qui disparaissent habituellement aussi vite qu'ils naissent.

A lire : Une brève histoire des gilets jaunes à Besançon.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?