Radar : jamais un sans deux

Le radar fixe de Villers-le-Lac a été réduit en cendres tôt ce matin : le début d'une épidémie ?

Pont-lès-Moulins hier, Villers-le-Lac aujourd'hui... depuis deux jours, il ne fait décidément pas bon être une machine à sous en bord de route. Au vu du mode opératoire employé pour le défunt du jour, on sera d'avis de dire que le manque d'ambition que nous dénotions hier s'est évaporé, comme parti en fumée. A mettre sur le compte de la toujours délicate « première fois »...

GéPé
Publié le mercredi 3 octobre 2012 à 14h52

Confirmez-vous la suppression ?