Besançon : Relent suce-pet

Communément, on les emploie pour masquer les mauvaises odeurs. Mais ce week-end à Besançon, l'effet de leur suave parfum de synthèse aura été bien plus puissant.

Nous voulons bien sûr parler des produits désodorisant. Ces « bombes » qui n'auront donc jamais aussi bien porté leur nom que samedi soir… en provoquant à elles seules vers 20h15 l'évacuation d'un immeuble de quatre étages à la Bouloie.

Embaumés par une forte odeur de solvant, les 26 locataires (dont 5 auront été transportés à l'hôpital pour des examens de contrôle) apprenaient en effet par la suite que les émanations provenaient probablement d'un appartement : celui d'un couple de personnes âgées qui auront eu la main un peu lourde avec leurs aérosols.

Pour leur défense, on reconnaîtra que les effluves des "grosses commissions" de lendemains de fêtes ne sont pas les plus faciles à faire partir, et imposent bien souvent de mettre la dose de pschitt-pschitt…

De leur côté, les secours auront choisi de ventiler plus naturellement les lieux au grand air, avant de permettre aux habitants de regagner leurs pénates.

.
Publié le lundi 6 janvier 2014 à 11h12

Confirmez-vous la suppression ?