Rivières en crue et coupures d'électricité dans l'Est

Plusieurs cours d'eau étaient en crue en Alsace et Franche-Comté et des centaines de foyers étaient privés d'électricité mais aucun incident sérieux n'était à signaler mardi matin dans l'est de la France, selon les pompiers et les gendarmes.

A Bart (Doubs), une route secondaire a été inondée sur plusieurs centaines de mètres avec une hauteur d'eau de 40 centimètres après la rupture d'une digue sur la rivière "Rupt" dans la nuit de lundi à mardi, ont indiqué les gendarmes. L'eau continuait à monter en matinée, menaçant notamment six habitations à proximité, a précisé la gendarmerie.
Le lit de cette rivière est en cours d'aménagement depuis plusieurs mois au centre de l'agglomération. Une déviation a été mise en place et deux entreprises de travaux publics sont sur place pour colmater la brèche.

La plupart des rivières étaient en crue dans les trois départements placés en vigilance orange de Franche-Comté (Doubs, Haute-Saône et Territoire de Belfort). Les cotes d'alerte de plusieurs cours d'eau (l'Allan, la Savoureuse, l'Ognon et la Loue) ont été franchies.

Dans le Doubs, l'eau a atteint le centre-ville d'Ornans (4.100 habitants), qui était inaccessible.
En Haute-Saône, une dizaine de routes secondaires étaient également bloquées par les crues. Les pompiers ont effectué une cinquantaine d'interventions depuis lundi soir pour des infiltrations de cave et afin d'assurer la mise en sécurité de biens de certaines maisons isolées, à proximité des cours d'eau.
Dans le Territoire de Belfort, une vingtaine d'interventions des pompiers ont été nécessaires, notamment pour des inondations de caves. Quelques routes étaient coupées, ce qui n'est pas exceptionnel, ont-ils précisé.
De nouvelles pluies étaient attendues dans la journée.

Par ailleurs, plusieurs centaines de foyers étaient encore privés d'électricité en Alsace en raison des importantes chutes de neige de lundi, qui ont provoqué la chute de poteaux et la rupture de fils. Les zones montagneuses des vallées de Munster (Haut-Rhin) et de la vallée de la Bruche (Bas-Rhin) étaient les plus touchées.

L. L.
Publié le mardi 7 décembre 2010 à 15h44

Confirmez-vous la suppression ?