Romain Dunand contre Sarkozy : peine allégée en appel

L\'amende infligée par la cour d\'appel de Paris à ce militant jurassien de la CNT et du Réseau éducation sans frontières (RESF) est passée de 800 à 200 euros, pour avoir, par e-mail adressé en décembre 2006 à son secrétaire Claude Guéant, comparé la politique de Nicolas Sarkozy alors ministre de l\'intérieur à celle du maréchal Pétain. La cour a reconnu que Romain Dunand était \"naturellement en droit d\'exprimer des opinions politiques et de critiquer même vigoureusement le gouvernement\" mais qu\'il avait \"excédé les limites de la liberté d\'expression politique\" en comparant la politique du ministre avec celle de Vichy, comparaison qualifiée de \"déshonorante envers le ministère de l\'Intérieur\". En dépit de plusieurs témoignages attestant de leurs similitudes, ce jugement souligne que la politique d\'expulsion massive de sans-papiers menée par l\'ancien ministre et l\'actuel président ne peut-être comparée à la politique de déportation menée par le gouvernement de Vichy. Expulsion contre déportation, un dérapage sémantique qui coûte 200 euros.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?