S’il est facile de fusionner deux régions, fusionner deux orchestres est impossible !

Malgré une annonce en grande pompe il y a environ un an, les deux orchestres de la grande région Bourgogne-Franche-Comté ne fusionneront pas.

Le projet était pourtant mené directement par Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Mais, la dame l'a annoncé il y a peu : “il n'y aura pas de fusion des orchestres”. Libre, l'orchestre de Franche-Comté pourra donc continuer de travailler et d'évoluer comme auparavant.

Rescapés de la fusion, les musiciens de l'orchestre de Bourgogne sont tout aussi satisfaits.

En effet, sous contrat et en CDI, les musiciens sous ce statut particulier ne pouvaient tout simplement pas être”virés” ou “remplacés” par des musiciens francs-comtois. Ils ont donc simplement refusés de passer des auditions.

Un problème réglementaire insoluble qui a conduit le conseil régional à simplement annuler cette tentative de fusion.

Donc, s'ils arrivent à fusionner des administrations immenses comme la Bourgogne et la Franche-Comté en seulement quelques semaines, nos politiciens français se sont heurtés à quelques dizaines de musiciens très malins et bien informés qui ont su contrecarrer leurs plans.

Pas de pipeau ici, le droit a été respecté et nous auront deux beaux orchestres pour régaler nos oreilles.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?