Singerie à Besançon

Le décor : une affiche de la Citadelle de Besançon destinée à promouvoir un week-end placé sous le signe de la sauvegarde des espèces en danger, présentant un singe lémurien bondissant accompagné du slogan : " Droit d'asile !, protégeons les espèces menacées " Et soudain, le ver est dans la pomme.

Prêt à tout pour faire parler de lui - même à la plus insolite des polémiques - en ces temps de sondages en berne, le parti Europe Écologie-Les Verts (EELV) lance une volée de bois vert sur cette banale compagne d'affichage. Dénonçant " les risques de l'humour ", les écologistes voient dans cette publicité des vertes et des pas mûres.

Pour eux, il s'établit un parallèle évident "entre les singes et les demandeurs d'asile", qu'ils jugent "plutôt mal venu dans le contexte social et électoral actuel", où "le droit d'asile devient une politique de non droit ". Dans leur élan EELV se lance dans la pub fiction, imaginant une possible suite à cette campagne "dans laquelle on verrait une famille de lions d'Afrique occupant son petit pavillon chauffé" pour évoquer le droit au logement, et conseille à la société gestionnaire de la Citadelle de "rectifier sa stratégie publicitaire et de retirer les affiches porteuses de ce message troublant".

Que penser d'une telle propension à voir un possible message racial dans la simple juxtaposition de l'image d'un primate avec les mots droit d'asile? Doit-on s'inquiéter sur le potentiel effet déformant des nouvelles lunettes vertes d'Eva Joly, qui pourrait conduire les écologistes droit à l'asile pour cause de delirium avancé ?

Sur le principe de l'arroseur arrosé, à notre tour cherchons un message caché là où il n'y en a évidemment pas : dans l'affiche de campagne d'EELV. Et d'évoquer alors l'expression "le vote juste", maxime au combien troublante, placée juste sous le nom de la candidate. Est-on en droit d'y lire que tout autre vote est injuste, c'est à dire contraire à la justice, voir hors la loi ? Dés lors, quelle belle notion d'équité et de démocratie nous offrent les Verts... Je vous l'accorde une telle interprétation à la limite du bon sens et de la mauvaise foi ce n'est pas jolie, jolie !

T.Comtois
Publié le lundi 16 avril 2012 à 15h56

Confirmez-vous la suppression ?