Son enfant n’a pas de place en cantine, elle porte plainte contre la ville de Besançon !

Cette affaire a lieu à Besançon dans un contexte assez tendu puisque de nombreux enfants scolarisés dans le public se voient désormais refuser l\'accès à la cantine faute de place.

Si c\'est l\'association des parents d\'élèves (FCPE) qui a tiré la sonnette d\'alarme, la ville a bien admis qu\'il manque un peu moins de 500 places en cantine scolaire pour l\'année 2017 - 2018.

Sur les 9 000 enfants qui sont inscrits dans les écoles publiques de la ville, il y a environ 4 500 écoliers qui ont besoin de prendre leur déjeuner dans une cantine.

Or, avec environ 500 places manquantes, il y a donc 10 % des enfants qui ont besoin de manger qui ne le peuvent pas. Un taux assez important que la ville souhaite résorber le plus rapidement possible grâce au recrutement de nouveaux animateurs.

C\'est dans ces conditions qu\'une jeune mère de famille a décidé de porter plainte contre la ville parce que son enfant n\'a pas été accepté à la cantine scolaire. Le tribunal administratif devra rendre son verdict début novembre.

Ce dossier local sensible l\'est tout autant sur l\'ensemble du territoire. Ainsi, la question n°101232 à l\'Assemblée Nationale du 28/02/2017 rappelle que L\'article L. 131-13 du code de l\'éducation, dans sa rédaction issue de l\'article 186 de la loi no 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l\'égalité et à la citoyenneté, prévoit en effet que l\'inscription à la cantine des écoles primaires, lorsque ce service existe, est un droit pour tous les enfants scolarisés, sans qu\'il puisse être établi aucune discrimination selon leur situation ou celle de leur famille.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?