Besançon : Tête à claques

Cet été, en embrasant son plumard au commissariat de la Gare d'Eau, il avait déjà donné un bon aperçu de son tempérament de feu. Mais à croire que ce n'était pas encore une preuve suffisante, c'est avec désinvolture et arrogance que ce Bisontin de 28 ans s'est présenté la semaine passée devant la justice, pour répondre tout sourire de l'ensemble de ses méfaits commis dans la soirée du 30 août dernier. Car oui, celui-ci n'en était qu'un parmi tant d'autres.

Au départ recherché pour avoir gazé une adolescente au domicile de sa compagne, il s'était alors enfui à vive allure (et sous l'emprise de l'alcool) au volant de sa voiture, improvisant une course poursuite périlleuse avec les forces de l'ordre qui s'étaient très vite résolu à l'attendre au pied de son immeuble, où le fuyard s'était finalement fait cueillir… non sans se débattre et chambrer son comité d'accueil d'un « ça roule bien les Mercedes, hein ? »

Placé en garde à vue puis en cellule de dégrisement pour la nuit, il en ressortait prématurément dans les conditions que vous connaissez déjà.

Autant de fausses notes qui lui ont valu de récolter 16 mois de prison ferme… en complément des 10 qu'il purge déjà actuellement dans le cadre d'une autre affaire.



Toute l\'équipe de Besac.com / FCzoom vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d\'année,

sans engueulades politiques autour de la table ni effusion de sang en écaillant les huîtres.


.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?