Toujours plus haut...

Encore en hausse au mois de mars, les taux du chômages atteignent des sommets et représentent 10% de la population. En un an, la France a perdu 67000 emplois. Que ce soit à Lyon, Paris, Limoges ou Besançon, le chômage touche toutes les régions et grandes villes de France. Et restons honnête, il est plus facile de trouver un emploi de pêcheur en Bretagne qu'en Franche-Comté et vice-versa pour l'industrie fromagère. Chaque région a sa spécialité, soyons simples et logiques !
Besançon, LA ville universitaire de la région, livre tous les ans son lot de nouveaux diplômés dans des secteurs qui ne sont pas très florissants en Franche-Comté. Arts graphiques, publicité, photographie... avec un CAP, un BTS, un DUT sans oublier les formations a destination des demandeurs d'emploi, les artistes des nouvelles technologies n'ont pour solution que de s'exiler vers d'autres contrées ! Ce problème touche bien sûr d'autres filières et certains étudiants refusent catégoriquement de quitter leur bonne vieille région franc-comtoise !!
L'ANPE entre alors en jeu, avec tout le procédé d'inscription sur les listes des Assedic, sans oublier l'enthousiasme dont font preuve les conseillers ANPE. C'est à se demander si ils ne sont pas là pour nous enfoncer un peu plus dans le systeme et nous miner le moral. Si certains sont compétents, d'autres nous donnent envie de rester au fond de notre fauteuil à tourner les pouces. Il est peut être là le problème de la France. Même si les nouvelles réformes réduisent les périodes d'indemnisation, notre motivation en prend toujours un coup face au manque d'aide à retrouver un emploi. Et vous, qui êtes ou avez été chômeur qu'en pensez vous ?
A vos claviers !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?