Tour de France destructeur à la Planche des Belles Filles

Pour la première fois cet été, le Tour de France fera étape à la Planche des Belles Filles, une station de ski de Haute-Saône. Une nouvelle qui devrait faire la joie des habitants de ce secteur quelque peu oublié du tourisme. Mais pour que la station puisse accueillir les coureurs, d'importants travaux doivent être entrepris, ce qui n'est pas au goût de tout le monde.

Le tracé du Tour de France n'avait pas encore été dévoilé que déjà, le Conseil Général de Haute-Saône entreprenait des travaux d'aménagement à la Planche des Belles Filles.
Le chantier se fera en deux temps : tout d'abord la réalisation d'une rampe goudronnée de 300 mètres de long et de 6 mètres de large qui servira d'arrivée à la 7e étape du Tour, puis la construction de parcs de stationnement.
Ces travaux, évalués à 500 000 €, ont d'ores et déjà provoqué la destruction d'une des cinq pistes de ski de la station.

Après les élus locaux qui regrettaient de ne pas avoir été consultés avant le début du chantier, c'est Europe Ecologie les Verts qui s'insurge contre ces travaux. Le parti vient de déposer une plante contre X pour "travaux sans autorisation d'urbanisme et toute infraction qui pourrait être constatée".
Selon EELV, l' "aménagement du site se fait au prix d'infractions multiples aux codes de l'urbanisme et de l'environnement sans parler du déni de démocratie, drapant ces travaux illégaux de la plus grande confidentialité".
Le Conseil Général et la Préfecture affirment quant à eux que "tout a été fait dans la légalité".

Le parti écologiste a tenu à préciser qu'il n'était pas contre le passage du Tour en Haute-Saône. Il souhaite juste que cela puisse se faire sans "saccager" ni "défigurer" la Planche des Belles Filles.

R. Hingray
Publié le jeudi 3 novembre 2011 à 13h54

Confirmez-vous la suppression ?