Transports en commun de Besançon : l’inexorable dégradation du service

Le « Collectif des mécontents des transports en commun de Besançon » (CMTCB) vient de publier un rapport sur l'état des transports dans la commune de Besançon.

Pour le collectif, les promesses n'ont pas été tenues et de nombreux problèmes sont présents et maintenant avérés.

Ainsi, le CMTCB a publié quelques chiffres inquiétants via le journal l'Est Républicain.

Tout d'abord, l'offre de service a baissé avec 6 543 km parcouru en 2016 contre 6 743 km en 2007. La vitesse des transports a augmenté, mais si l'on fait abstraction du tram, on s'aperçoit que les bus roulent aussi moins vite qu'auparavant : 16,8 km/h en 2016 contre 16,96 km/h en 2007.

Pour se déplacer dans de bonnes conditions dans la ville, il devient pratiquement nécessaire d'emprunter le tramway. Or, cela demande de prendre un bus pour le rejoindre et parfois même à nouveau un bus après l'avoir utilisé.

Pour le collectif, la conséquence est évidente : de nombreuses personnes âgées et à mobilité réduite décident de moins utiliser les transports en commun. Un coup dur pour la municipalité.

Enfin, l'aspect financier n'est pas en reste puisque l'ensemble du réseau coûte plus cher à faire fonctionner. Les charges d'exploitation ont ainsi augmenté de 32% depuis 2007 (et la taxe sur les transports :de 56% !).

Pire, le tramway n'est bientôt plus sous garantie (septembre 2018) et l'usure des pièces est plus rapide que prévu (notamment au niveau des rails et des roues).

Pour ces raisons, le « Collectif des mécontents des transports en commun de Besançon » prévoit de nouvelles augmentations des frais liés à l'entretien du réseau.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?