Un chêne de luxe dans le Doubs

Le Conseil Général du Doubs a lancé un appel aux dons afin de réunir quatre millions d'euros. Pour acheter quoi? Un chêne! Mais pas n'importe quel chêne : celui du peintre Courbet.

En 1864 Gustave Courbet a peint un arbre de la propriété de son père, à Flagey. Baptisée "Le Chêne de Flagey", ou "Chêne de Vercingétorix", cette toile n'aurait jamais dû quitter la région natale du peintre. La soeur de celui-ci voulait en effet l'exposer dans un musée à la mémoire de son frère, à Ornans (l'actuel Musée Courbet).
Hélas, le besoin d'argent fut le plus fort : le tableau fut vendu à un collectionneur américain en 1898, puis racheté 450 000 € en 1987 par un industriel japonais.
Ce dernier met aujourd'hui le "Chêne de Flagey" en vente pour la modique somme de quatre millions d'euros.

Le Conseil Général du Doubs souhaite acquérir cette toile afin d'en faire la "pièce maîtresse" du Musée Courbet d'Ornans. Il ne lui manque pour cela que 3,5 millions d'euros.
Le département ne peut en effet investir que 500 000 euros dans ce tableau. Pour le reste, il a lancé une souscription publique. Depuis mars dernier, celle-ci a déjà permis de réunir la moitié de la somme nécessaire. Une vingtaine d'entreprises et de collectivités, ainsi qu'environ 350 particuliers, ont envoyés des dons allant de 5 à 6000 euros. Des mécènes pourraient également participer.

Alors plus que deux millions d'euros à trouver, et le "Chêne de Flagey" pourra finir ses vieux jours sur sa terre natale!

R. Hingray
Publié le jeudi 26 juillet 2012 à 14h24

Confirmez-vous la suppression ?