Un crâne humain à la Malate, près de Besançon

Lundi après-midi, les pompiers de Besançon effectuaient un exercice de plongée à hauteur de l\'écluse de la Malate. Quelle ne fut pas la surprise de l\'un deux, qui s\'est trouvé nez-à-nez avec... un crâne humain, abandonné au fond de la rivière!

Cette découverte a provoqué un véritable branle-bas de combat : la police et le Parquet ont été alertés, tandis que les pompiers continuaient de plonger afin de tenter de retrouver le reste du squelette.
Mais le Doubs ne cachait aucun autre os dans le secteur...

Ce crâne solitaire suscitait bien des interrogations, jusqu\'à ce qu\'un enquêteur observateur décèle de discrètes attaches sur l\'os : des attaches identiques à celles des squelettes anatomiques, utilisés par exemple en Université de médecine.
Le crâne est donc plus ou moins identifié, reste à savoir comment il est passé des amphithéâtres au fond de la rivière...

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?