Un Héricourtois escroqué de 300 000 € par un africain

Un Héricourtois de 67 ans, croyant avoir hérité d\'un lointain parent africain, a perdu 300 000 euros en tentant de récupérer cet argent tombé du web.

Cet homme a reçu un mail lui apprenant qu\'un parent inconnu domicilié à l\'étranger lui léguait une importante somme d\'argent. Il n\'y a pas cru, jusqu\'à ce qu\'une femme le contacte par téléphone pour lui communiquer des coordonnées lui permettant de récupérer cet héritage, bloqué en Afrique.
Tombant dans le piège, le sexagénaire a accepté de régler des frais de dossier coûteux. Il s\'est par la suite déplacé en Espagne puis au Portugal afin de rencontrer des agents financiers qui, à chaque fois, lui ont demandé de nouvelles sommes d\'argent.

Après avoir ainsi dépensé près de 300 000 euros, l\'homme n\'a pas réussi à recontacter ses précédents interlocuteurs. Il a porté plainte au commissariat d\'Héricourt qui, à l\'heure actuelle, n\'a retrouvé aucune trace de cet héritage africain.

Les arnaques web en provenance d\'Afrique sont de plus en plus nombreuses. Quand il ne s\'agit pas d\'un héritage, c\'est un réfugié politique qui a besoin d\'aide pour faire rapatrier sa fortune en France et promet une récompense pour cela, ou une riche veuve malade cherchant un intermédiaire pour léguer sa fortune à une association humanitaire.
De nombreux internautes se sont déjà fait piéger à travers le monde, notamment en Europe et aux Etats-Unis. Certains ont même pris le risque de se déplacer dans des pays en guerre pour récupérer l\'argent.
Ces escrocs restent toutefois la plupart du temps impunis puisqu\'il est impossible de les retrouver.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?