Un impôt de plus...

Surendettée, la ville de Cologne envisage de mettre en place un "impôt sur le sexe". Celui-ci s'appliquerait aux maisons closes, aux sex-shops et aux spectacles érotiques ou pornographiques.

Pour se justifier, les conseillers municipaux mettent en avant "l'équité fiscale". Ils estiment injuste le fait que les jeux d'argent (casino, etc...) soient frappés de taxes supplémentaires et que les plaisirs sexuels ne le soient pas. En effet dans les deux cas l'individu recherche du plaisir : soit par des jeux d'argent, soit par la chair.
Cette idée plait beaucoup à la ville de Berlin, qui envisage elle aussi de mettre en place cet impôt sur le sexe.



Ce nouveau système fiscal est tout de même inquiétant, les plaisirs de la vie vont devenir très chers.

A quand l'impôt sur le chocolat ?
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?