Un parc naturel pour remplacer la Rhodia

Les friches Rhodia et Supérior qui donnent ce triste aspect de paysage industriel d’après-guerre aux Prés-de-Vaux et frappent d'entrée le visiteur depuis la vue plongeante de la côte de Morre, seront rasés. C'est la solution qui a été retenue devant d'autres projets de réhabilitation, comme celle d'une conversion en friche culturelle à l'image de la Belle de Mai de Marseille.
Cette démolition s'accompagnera d'un vaste projet de dépollution écologique proposé par le cabinet d'Architecture Patrick Duguet et le paysagiste Alfred Peter : la "phytoremédiation". Cette technique, utilisée avec succès en Allemagne et au Danemark, consiste à créer de toute pièce un écosystème qui par son activité microbienne permettra la dégradation naturelle des composés nocifs. Une centaine de logements pourraient ensuite être construit sur le site, le reste étant occupé par un important parc naturel.
Publié le lundi 24 novembre 2008 à 10h57

Confirmez-vous la suppression ?