Un permis de conduire, pour quoi faire? A Besançon

Conduire sans permis de conduire, sans carte grise et sans assurance, c\'est possible. Un jeune habitant de L\'Isle-sur-le-Doubs en est la preuve.
Mais c\'est également interdit, et passible de prison, comme a failli en faire l\'expérience ce même jeune homme.

Ce conducteur a été arrêté 4 fois en seulement 5 mois. A chaque fois, les gendarmes ont pu constater son absence de permis et autres papiers obligatoires. A chaque fois, ils ont adressé des avertissements et des convocations à ce jeune homme de 24 ans. Et à chaque fois le garçon, guère impressionné par ces sommations, a continué de circuler sans permis de conduire.

Sa dernière rencontre avec les forces de l\'ordre, lundi, a toutefois été celle de trop : le lendemain, trois gendarmes conduisaient ce récidiviste devant le tribunal de Besançon.
Mais là, le jeune homme a demandé un délai pour préparer sa défense : la loi l\'y autorise, le tribunal n\'a donc pu qu\'accéder à sa requête.

Mais en attendant le procès, que faire de cet \"obstiné de la conduite sans permis\"?
Le substitut souhaitait une mise en détention, pour éviter qu\'il ne reprenne sa voiture \"sitôt sorti du tribunal\".
Mais l\'avocate du jeune homme, rappelant que les deux véhicules de son client sont inutilisables, l\'un étant \"en pièces détachées et l\'autre immobilisé dans un garage\", a plaidé pour une remise en liberté. Elle a insisté sur le fait que le garçon avait compris la leçon, et qu\'il irait dorénavant travailler en bus. L\'avocate a également précisé que le jeune homme était le seul soutien de sa maman très malade.

Est-ce ce dernier détail qui a attendri le tribunal? Toujours est-il que le conducteur sans permis a été remis en liberté... du moins jusqu\'au 28 juillet, date de son prochain procès.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?