Besançon : Un silence qui en dit long

Savoir pardonner à ceux qui nous font du mal est une qualité rare. Et alors que les jeunes générations sont si souvent dénigrées, lundi en fin d'après-midi, un Bisontin d'à peine 20 ans nous a tous donné une parfaite leçon de magnanimité en décidant pour sa part de ne pas porter plainte contre celui ou ceux qui ce jour-là à Planoise lui ont planté un couteau dans la cuisse.

Pas même enclin à se rendre à l'hôpital de sa propre initiative, il aura obligé des passants à alerter les secours pour le prendre en charge, avant donc de se murer dans un complet mutisme face aux enquêteurs.

Vous dites ? Ca tient moins de la grandeur d'âme que de l'omerta ? Maintenant que vous nous y faites penser, il est vrai que ce jeune homme a notamment déjà trempé dans des affaires de stupéfiants…

.
Publié le mercredi 29 avril 2015 à 09h05

Confirmez-vous la suppression ?