Besançon : Une histoire de famille

Chaque jour à Besançon, l'enquête sur l'homicide de samedi passé donne lieu à de nouvelles révélations. Et les dernières en date concernent le déroulement des faits, tel que l'ont pour finir raconté à leur sauce les principaux suspects : trois frères de 18, 20 et 28 ans. Les deux femmes interpellées en leur compagnie ayant été mises hors de cause.

Ainsi, selon eux, après être venue une première fois se plaindre de leur ramdam festif vers 20h, la future victime, jugeant deux heures plus tard qu'il y avait encore trop de bruit, les aurait alors prévenus qu'elle appelait la police. Moment qu'aurait choisi le plus jeune de la fratrie pour s'éclipser… et finalement tomber dans le hall sur le voisin rabat-joie. Lequel, virulent, aurait tenté de le retenir jusqu'à l'arrivée des forces de l'ordre. Une altercation qui serait à l'origine d'un drame… accidentel.

Descendus pour porter secours à leur petit frère, les deux autres protagonistes ont en effet expliqué qu'après les avoir menacés chacun leur tour avec une barre de fer, le quinquagénaire se sera empalé de lui-même sur le couteau que l'un d'eux avait pris pour se défendre…

Un dénouement pas très crédible qui ne leur a pas permis hier d'échapper à leur mise en examen. Le plus âgé pour « complicité d'homicide volontaire », le second pour « homicide volontaire », et le cadet pour « non assistance à personne en danger », avec placement en détention provisoire pour les deux premiers, et contrôle judiciaire pour le troisième.

.
Publié le mercredi 28 janvier 2015 à 10h08

Confirmez-vous la suppression ?