Viol et tortures sur un sans-abri : 6 à 10 ans de réclusion

Deux hommes accusés d\'avoir torturé et violé un homme sans domicile fixe dans un abri de nuit de Montbéliard (Doubs) ont été condamnés à 6 et 10 ans de réclusion criminelle vendredi par la cour d\'assises du Doubs à Besançon.

Au terme de trois jours d\'audience, Laurent Grassler, un SDF de 38 ans, a été reconnu coupable de \"viol avec actes de torture et de barbarie\" et condamné à 10 ans de prison.
Le viol n\'a pas été retenu contre le gardien de l\'abri de nuit, Kamel Nezzare, qui a été condamné à 6 ans de prison pour \"actes de torture et de barbarie\".
L\'avocate générale avait requis 12 ans réclusion criminelle pour les deux hommes estimant que même si un seul avait violé la victime avec une bouteille, les deux étaient acteurs.

Les défenseurs de Grassler ont tenté de démontrer qu\'il n\'y avait pas eu viol. \"Il n\'y a aucune preuve du viol si ce n\'est les déclarations de la victime\", ont-ils soutenu.

En mars 2009, les deux hommes avaient fait vivre un calvaire de quatre heures à un SDF de 29 ans arrivé à l\'abri de nuit de Montbéliard.
Kamel Nezzare, le gardien âgé de 39 ans et Laurent Grassler avaient consommé de l\'alcool et avaient frappé le SDF dans le hall d\'entrée. Ils l\'avaient humilié verbalement et physiquement, le déshabillant et le brûlant avec une cigarette. Les faits avaient eu pour témoins des pensionnaires du foyer.

L.L.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?