Doubs : Y’a du métier

Comme pour faire un pied de nez à leurs collègues de la capitale comtoise à qui plus grand-chose ne sourit, dans la nuit de mardi à mercredi au sud de Besançon, de "vrais" cambrioleurs-casseurs s'en sont inversement donné à cœur joie en passant par Fontain, Mamirolle, Tarceney, Chenecey-Buillon, Quingey, Epeugney, Rurey et enfin Chantrans… sans se faire repérer.

Une démonstration si insolente de facilité qu'ils se seront d'ailleurs voulus modestes dans leur triomphe : de la dizaine de commerces pris pour cible (3 boulangeries, 3 bars-tabacs, une fromagerie et une épicerie), ils n'auront emporté que deux fonds de caisse et des canettes de bière, pour un butin bien moins important que les dégâts causés au cours de leur série d'effractions, en outre complétée par l'incendie de deux voitures volées...

.
Publié le jeudi 5 juin 2014 à 12h20

Confirmez-vous la suppression ?