Lons-le-Saunier : Y’a pas mort d’homme

Inculpée voilà plus d'un an pour abandon volontaire d'animaux domestiques, une ressortissante suisse comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier. En mai 2012, pas moins d'une quinzaine de chiens livrés à eux-mêmes avaient été retrouvés dans un état sanitaire déplorable, au sein de sa propriété jurassienne de Valfin-lès-Saint-Claude.

Un acte inqualifiable que la justice aura décidé de sanctionner d'une peine exemplaire… d'un mois de prison avec sursis.

Ainsi seulement condamnée en fin de compte à verser 5 000 € aux associations ayant porté assistance à ses bêtes, la prévenue devra toutefois attendre 5 ans avant d'être à nouveau autorisée à détenir un animal pour ensuite le délaisser.

Ceux qui pensaient justement abandonner le leur cet été en bord de route seront donc soulagés d'apprendre qu'ils ne risquent pas grand-chose à le faire…

C.R
Publié le mercredi 19 juin 2013 à 14h17

Confirmez-vous la suppression ?