Tout Besançon sur Internet

ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS
- 39570 Baume-les-Messieurs


Au coeur de la reculée de Baume-les-Messieurs, L'Abbaye Saint-Pierre a marquée l'histoire de la chrétienté car ce sont six de ses moines (accompagné de six autres moines de l'abbaye de Gigny) qui, sous la direction de Bernon, leur abbé, ont bâti l'Abbaye de Saint-Pierre et Saint-Paul de Cluny, foyer de réformation de la règle bénédictine et symbole du renouveau monastique en Occident au Xème siècle.
L'appellation de Baume-les-Messieurs a succédé à celle de Baume-les-Moines à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la laïcisation de l'abbaye impériale, alors que la vie monastique s'y essouflait peu à peu.
  • Histoire
Un premier monastère aurait été fondé au VIème siècle par Saint-Colomban ou Saint-Lothain sans que les historiens en soient certains. Les premiers documents qui en font état datent du IXème siècle et relatent l'attribution d'une cella (petit sanctuaire) à l'abbé Bernon de l'abbaye de Gigny par le roi de Provence Louis III l'Aveugle. Consacré à Saint-Pierre, le monastère auquel s'ajoute une église bâtie au XIème siècle devient l'un des établissement religieux les plus important de Franche-Comté avant que ne s'amorce son déclin à partir son rattachement à l'ordre clunisien en 1147.
  • Architecture
L'abbaye et son église ont subit de multiples modifications et reconstructions au cours des siècles en partie duent à de nombreux incendies qui y ont eu lieu, notamment en 1336, 1520 et 1560.
Les parois latérales de l'église ont été démolies et remplacées par des constructions gothiques au XIIème et XIIIème siècle tandis que son plafond c'est vu couvert d'ogives au XIVème siècle. La façade quand à elle, fut retouchée au XVème siècle et percée d'un grand portail sculpté à l'initiative de L’abbé Henri de Salins. L’abbé Guillaume II de Poupet fit construire une flèche octogonale sur la tour sud au XVIème siècle.
La vente des biens de l'abbaye comme biens nationaux en 1793 puis la destruction du cloître en 1806 signent la fin de ses mutations.
L'église se vit inscrire aux monuments historiques en 1849 grâce à l'intervention de Prosper Mérimée alors inspecteur général des Monuments historiques.
De nos jours l'église et de nombreux bâtiments abbatiaux restent parfaitement conservés.
  • Mobilier
L'église rassemble un riche mobilier dont un retable flamand offert en 1525 par la ville de Gand en Belgique à Guillaume de Poupet, abbé de Baume-les-Messieurs et membre du conseil de gouvernement de la Franche-Comté. Fait de 25 panneaux de chêne des bords de la Baltique qui racontent la vie du Christ, il mesure 3 mètres de haut pour 5,60 de large ce qui en fait un des plus grand d'Europe et une œuvre majeure de l'art flamand du XVIème siècle.


Photographies reproduites avec l'aimable autorisation de Racines comtoises.
 

ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS
ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS
Période : Moyen-Age
Date réalisation : à partir du IXème siècle
Religion : Bénédictin
Dernière actualisation 03/01/2013
Proposer une rectification ou un supplément d'information sur la fiche "ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS"


ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS

ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS

ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS


GEOLOCALISATION ABBAYE SAINT-PIERRE DE BAUME-LES-MESSIEURS