Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
13
Besancon
Jeu
20
Ven
19
Sam
19
Dim
25
CPAM
 
Toute l'actualité
 18 ans et 15 condamnations à Belfort
Envoyer à un ami par email

Le jeune homme qui était jugé hier par le tribunal de Belfort est majeur depuis à peine un mois. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir déjà une quinzaine de condamnations à son actif.
Cette fois, il comparaissait pour avoir pénétré par effraction dans une école d'infirmière et pour violences envers les forces de l'ordre.

Le prévenu n'a pas eu une enfance et une adolescence faciles. Son père était absent, il a été placé plusieurs fois en familles d'accueil et en foyers... Mais cette jeunesse difficile excuse-t-elle son comportement agressif et son sans-gêne? Au tribunal de décider...

Dimanche matin, le jeune home est entré par effraction dans l'école d'infirmières de Belfort. Il a pour cela escaladé une grille et cassé la vitre d'une porte-fenêtre. Il a par la suite expliqué qu'il n'était entré dans l'école que "pour satisfaire un besoin naturel" et se désaltérer.
Mais un témoin de la scène a prévenu la police, et l'interpellation du jeune homme s'est plutôt mal passée...
Il a tout d'abord refusé de quitter de lui-même l'établissement, s'est débattu, a insulté et menacé les policiers, avant de donner un coup de poing à l'un des agents.
De leur côté, les forces de l'ordre ont à leur tour frappé le jeune homme et l'ont aspergé de gaz lacrymogène.
Une fois en garde à vue, les choses ne se sont pas calmées : les policiers ont été obligé de menotter le prévenu et de lui mettre un casque sur la tête pour éviter qu'il ne se blesse.

La tentative d'effraction ne fait aucun doute pour le tribunal. La question de la violence est en revanche plus délicate. S'il est clair que le prévenu n'aurait pas dû insulter et frapper les policiers, était-il vraiment nécessaire que ceux-ci ripostent?
L'avocat a regretté que ce soit "la parole du prévenu contre celle des policiers".
"Que le policier lui mette un coup de poing en pleine figure pour le calmer, cela ne surprend personne ici. Il y a bien des abus dans les mesures de garde à vue. Il n’avait donc pas le droit de se défendre face à des policiers violents!"

Malgré cette plaidoirie, le jeune homme a été reconnu coupable de tentative d'effraction, d'outrages et de violences.
Il a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme, à une mise à l'épreuve de trois ans, avec obligation à sa sortie de prison de trouver du travail et de se soigner.

Laure Godey
actualités Besançon Publié le jeudi 10 juin 2010 à 15h16
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de louli
“Je pense que les policiers de Montbéliard savent de quoi est capable ce jeune majeur, qui de source officielle n'en est pas à ces premières violences contre les forces de l'ordre. 15 condamnations à 18 ans, vous trouvez ça normal? Ben non, arrêtons le pseudo-social pour excuser ces actes. Il n'y a que les gens qui ne subissent rien qui défendent ce genre d'individu. Demandez plutôt aux victimes si elles excusent l'auteur eu égard à un passé difficile... Quant aux baveux, il faut bien qu'ils gagnent leur croute, donc sans commentaire.”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 10 juin 2010 à 16h42
Réaction de easy rider
“Qu'il soit seul ça me surprend, il doit quand même être bien énervé dans sa tête...
sans excuser les actes, on peut dire qu'il a tiré le mauvais numéro au départ...”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 10 juin 2010 à 18h27
Réaction de gedeon25
“et l'excuse du père absent tient pas la route... y'a plein de gens issu de famille monoparentale et tous ne sont pas délinquants !”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 11 juin 2010 à 05h14
Réaction de crys
“Pour satisfaire un besoin naturel ....il y a des toilettes publiques,non?
Ou alors derrière un arbre en prenant un sac à crottes et mettre ensuite dans la poubelle.
Encore une excuse bidon pour certainement voler des objets mais il n'en aura pas eu le temps.
Quant à l'excuse de son enfance difficile faut arrêter avec ça nombre de personnes n'ont pas eu d'enfance et d'adolescence facile et ne sont pas délinquants aujourd'hui!!!”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 12 juin 2010 à 14h22
Réaction de Cindy02
“Comme disait ma grand mère " quand un arbre pousse tordu , il est tordu "”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 12 juin 2010 à 17h04
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr