20 ans de réclusion pour Yves

Assises du Doubs : 20 ans de réclusion pour Yves

Yves Caccia, 29 ans, comparaissait dans le box de l'accusé pour le meurtre qu'il a commis, un matin d'avril 2004.

Le jeune homme, tout au long de son procès, n'aura eu aucun regard en direction de la partie civile, pour le mari de la victime. Suite à la tragédie, le fils de la victime a été très touché. Il va redoubler sa première alors qu'il était bon élève.

Nous sommes le jeudi 15 avril 2004. Yves, alors âgé de 27 ans, fait faire une commande de bijoux. Il passe donc par un distributeur automatique pour y retirer de l'argent. Mais le guichet le lui refuse, puisque seulement 2 euros 49 sont sur son compte.

Yves se rend quand même dans la boutique « Sophie Cadeau », rue de Vesoul, et blesse mortellement à la tête, la gérante.

Que faisait-il avec sa 22 long-rifle sous son pull, canon et crosse sciés ? "j'ai attrapé un automatisme à l'armée à tenir une arme comme ça", se défend l'accusé, ancien militaire au 19 ème génie de Besançon. Nul ne pourra y répondre. Les jurés auront donc la possibilité de retenir la préméditation.

« Sophie est morte pour 648€ », déplore dans sa plaidoirie Me Lorach.« J'ai du mal à réaliser ce qu'il s'est passé. C'était une connerie », conclut l'accusé.

Dans ses réquisitoires, l'avocat général Depoulon réclame 25 ans de réclusion criminelle. Les jurés ont choisi de ne pas retenir la préméditation, Yves devra purger une peine de 20 ans de réclusion.



Aurélien CENTELLES
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?