Besançon : 800 panneaux plus tard

Impulsée symboliquement la semaine dernière par un Jean-Louis Fousseret au sommet de sa forme, la chasse aux casseurs de sucettes publicitaires et d'abribus semble enfin avoir été lancée dans la capitale comtoise, après 4 années de saccages réguliers.

Suivant l'exemple du maire bisontin et son sens inné de la déduction, les forces de l'ordre sont effectivement parvenues elles aussi à faire le lien entre deux panneaux fraîchement vandalisés dans la rue de Vesoul et un individu qui prenait la fuite.

Des faits survenus vendredi soir en marge de la fête de la musique qui auront donc conduit ce jeune homme de 21 ans à poursuivre sa soirée au commissariat.

Sans toutefois expliquer les raisons de cette soudaine lubie ni livrer l'identité d'éventuels complices au cours de sa garde à vue, le suspect aura avoué sa participation à plusieurs dégradations d'abribus depuis le mois de mai dernier.

Une bien mauvaise pub pour cet étudiant bisontin originaire des Vosges qui a depuis été placé sous contrôle judiciaire et mis en examen pour dégradation aggravée.

C.R
Publié le lundi 24 juin 2013 à 10h16

Confirmez-vous la suppression ?