Besançon : Mention boulette

Pour faire parler d'elle à l'occasion du toujours très médiatisé baccalauréat, il "suffit" généralement à une académie d'aligner au départ le candidat le plus jeune ou le plus âgé de tout l'hexagone. Une chance que l'académie de Besançon n'a pas eue cette année mais qui ne l'empêchera pas pour autant de laisser une profonde empreinte dans cette session 2013.

Un honneur que l'on doit plus précisément au lycée Pergaud de Besançon, où des élèves de section ES en épreuve de sciences économiques et sociales ont hier pu découvrir en avant-première leur sujet de mathématiques d'aujourd'hui.

Le temps de se rendre compte de la bourde, de récupérer les mauvais énoncés, de croire qu'il en manquait un mais en fait non, le mal était fait et la gaffe directement remontée jusqu'au Ministère.

Officiellement, le coffre fort contenant les sujets d'épreuves serait la cause de la bévue. Bloqué en ce jeudi matin (on peut difficilement faire plus sécurisé), il aurait poussé les organisateurs à ensuite se précipiter pour rattraper le temps perdu.

Une explication farfelue pour un épisode peu banal qui, en définitive, aura donc contraint les quelque 103 911 candidats de France de la filière sociale à plancher ce matin sur l'épreuve de mathématiques de secours.

C'est aussi ça, « l'Originale Franche-Comté ».

C.R
Publié le vendredi 21 juin 2013 à 12h21

Confirmez-vous la suppression ?