8 ans ferme pour le militaire violeur

Fin 2006, ce militaire du géni de Besançon avait agressé sexuellement avec une violence extrême une femme de 40 ans qui regagnait son domicile avant de confier à sa victime son nom, son prénom, son adresse et sa profession. Malgré ces renseignements, il avait fallu attendre une seconde agression deux mois plus tard sur une jeune étudiante de 19 ans pour que la police l\'interpelle et fasse brillamment le rapprochement avec le premier viol. Il été condamné hier par les assises du Doubs à huit ans de prison ferme assorti d’un suivi socio éducatif de 3 ans et devra verser 20 000 euros à sa victime.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?