A Besançon, les tagueurs taguent n’importe quoi

Si l'on pensait que le fléau des tags et autres graffitis restaient une affaire des années 90 et début 2000, on peut encore remarquer quelques dans toutes les villes.

Habituellement, on écrit à la peinture un petit texte ou un petit logo, signe distinctif d\'un \"gang\" local ou d\'un street artiste en mal de reconnaissance. Mais, cette fois, l'inspiration s'avère bien différente...

Ainsi, ce tag inspiré par l'âne trotro, dessin animé “culte” pour les petits diffusé en France au début des années 2000, laisse suggérer qu'on a atteint un niveau totalement fou en terme de graffiti.

Est-ce le logo d\'un gang ou d\'un artiste ? L'œuvre d\'un enfant de moins de 6 ans ?

Mais surtout, comment en arrive-t-on à voir apparaître un tag “trotro” dans une ville ? Quelle est la prochaine étape ? Jusqu\'où va nous conduire la folie des Hommes ?

Autant de questions qui resteront, on l'espère, sans réponse.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?