Besançon : A coup de feu tiré

En dépit des palmiers que la ville de Besançon s\'évertue à sortir chaque été, le chaud climat supposé de la capitale comtoise ne se ressent hélas pas tant dans les températures (il suffit de mettre le nez dehors en ce mois de novembre pour s\'en convaincre) que dans les règlements de comptes \"à la marseillaise\" qui s\'y jouent de temps à autre.

Alors certes, point de rafales mortelles de Kalachnikov entre bandes rivales pour le moment. Mais en attendant, c\'est bien pour un apparent conflit de voisinage qu\'un homme de 54 ans a hier été blessé au visage par un tir de pistolet à grenaille, avenue de la septième armée américaine dans le quartier Velotte.

Par ailleurs aspergée de gaz lacrymogène comme si cela ne suffisait pas, la victime, agressée aux environs de 16h45, aura été transportée consciente à l\'hôpital... A l\'inverse de son assaillant, qui s\'est évanoui dans la nature.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?