Dijon : A la fortune du pot

Suite à notre dernier article, certains d'entre vous se demandent peut-être ce que Dijon a de plus que Besançon pour prétendre au statut de capitale régionale. Pour ne donner qu'un exemple, on parlera de ses faits divers qui, clairement, sont d'un tout autre niveau ! Enfin, personnellement, on n'a pas souvenir qu'à Besançon un homme ait déjà agressé quelqu'un avec un pot de confiture…

Vendredi dernier dans la cité des ducs de Bourgogne, c'est effectivement ce qu'a jeté du troisième étage un ivrogne d'une quarantaine d'années ne supportant pas le bruit que faisait un groupe de jeunes au pied de son domicile de la rue Colson.

Pour avoir été retrouvé intact, le bocal en verre, vide de tout contenu, aura moins souffert de l'impact que son point d'atterrissage : le crâne d'une malheureuse adolescente gratifiée de 3 jours d'ITT une fois conduite à l'hôpital.

Interpellé et mis en examen pour « violence avec arme par destination », l'auteur imbibé de ce lancer étonnamment précis sera quant à lui jugé début juillet.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?