Besançon : A toute heure et en tout lieu

Pour réussir leur coup, il ne leur aura fallu que quelques minutes. Un temps tout aussi précieux que les dizaines de montres et bijoux de luxe que ces 4 à 6 individus, repartis sans faire de blessés à bord d\'une voiture retrouvée brûlée par la suite, ont ainsi emporté vendredi, lors du braquage de la joaillerie Van Brill à Besançon.

Mais outre la valeur du butin, estimé à plusieurs dizaines de milliers d\'euros, ce qu\'il y a de marquant dans cette histoire, c\'est qu\'elle soit survenue en plein centre-ville et dans la matinée. Lieu et contexte qui semblent en dire long sur le sentiment d\'impunité animant désormais les malfrats, au sein de la capitale comtoise.

D\'où la décision de la préfecture du Doubs « de mettre en œuvre de façon anticipée les dispositions prévues localement dans le cadre du plan anti-hold-up » (surveillance accrue des commerces durant les fêtes de fin d\'année)… après avoir déjà accordé très récemment à Besançon un renfort de 13 CRS, en réponse aux autres faits de délinquance qui font si souvent l\'actualité de la ville.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?