Agression à la béquille à Bavilliers

Au cinéma, la scène pourrait faire rire. Dans la réalité, cette violence gratuite est plutôt effrayante...

Mardi, deux hommes ont aperçu un automobiliste avec qui ils ont été en conflit il y a quelques mois. Ils ont alors décidé de le suivre afin de régler leurs comptes.
Le conducteur, reconnaissant ses poursuivants, s\'est réfugié chez ses parents à Bavilliers. Mais à peine était-il sorti de voiture que les deux autres hommes lui sont tombés dessus, ainsi que sur ses parents.
Tous trois ont été frappés à coups de pieds et de poings. Le père, handicapé, a été jeté à terre. Son épouse s\'est emparée de sa béquille pour tenter de se défendre, mais elle n\'a eu que le temps de frapper le pare-brise de ses agresseurs avant que ceux-ci ne lui arrachent son arme de fortune.
La mère fut battue à coups de béquille, son fils a été mordu au doigt.

Les trois victimes, malgré les contusions et les ecchymoses, ne se sont toutefois pas laissé faire : l\'un des agresseurs s\'en sort avec le nez cassé, l\'autre avec une entorse.
L\'un d\'eux, âgé de 25 ans et déjà connu de la justice pour des faits de violence, a été interpellé le jour même. Il s\'est en effet rendu au commissariat afin de porter plainte contre ses propres victimes, en tentant d\'inverser les rôles et les responsabilités.
Les policiers ne s\'y sont toutefois pas laissé prendre : une information judiciaire pour violences aggravées a été ouverte, et l\'homme devrait être placé en détention provisoire.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?