Agression fantôme à la déchetterie de Scey-sur-Saône

Il y a un mois, la gardienne de la déchetterie de Scey-sur-Saône, en Haute-Saône, affirmait avoir été frappée par trois individus armés de battes de base-ball. Une agression qui n'aurait en réalité jamais eu lieu, puisque la soi-disant victime aurait tout inventé!

Cette femme avait expliqué que ses trois agresseurs étaient encagoulés, et qu'ils l'avaient frappée dans le dos et sur la poitrine en la menaçant de revenir. La gardienne avait dit supposer que c'était une vengeance parce qu'elle empêchait de nombreux vols dans les bennes de la déchetterie.
Malgré ses contusions et sa peur, elle avait souhaité reprendre immédiatement le travail.
Cette agression avait été prise très au sérieux par le président du Sytevom, qui envisageait d'installer des caméras de vidéosurveillance dans la déchetterie.

Or la victime a avoué cette semaine qu'elle n'avait jamais été frappée ni menacée : elle aurait totalement inventé son agression! Pour appuyer ses dires, elle se serait elle-même tailladé le visage au cutter, puis se serait aspergée de gaz lacrymogène.

Cette femme a été placée en garde-à-vue pour dénonciation de délit imaginaire. Elle devra s'expliquer devant la justice en octobre.

Un gardien de la déchetterie de Jussey sera également convoqué : l'homme avait affirmé avoir reçu des menaces téléphoniques.

R. Hingray
Publié le vendredi 28 mai 2010 à 10h39

Confirmez-vous la suppression ?