Besançon : Aux romantiques anonymes

A l'image du réseau social Facebook, sur lequel elles sont apparues en France début 2013, c'est par et pour des universitaires qu'elles auront au départ été pensées. Et c'est de la même manière que leur concept a depuis conquis un plus large public… essentiellement constitué de jeunes et timides sentimentaux. Il s'agit des pages dites « spotted » (« repéré » en anglais), dont le principe consiste grosso modo à lancer des avis de recherche amoureux sous couvert d'anonymat.

Par exemple, prenons une femme ou un homme d'un charme sans pareil que vous auriez croisé(e) dans la rue sans oser l'aborder. Eh bien grâce à ces pages dédiées, vous pouvez donc faire diffuser par écrit la description de votre coup de cœur. Dans l'espoir que celui-ci se manifeste ou que des connaissances l'identifient.

Pour Besançon, plusieurs pages existent depuis déjà quelques mois. Parmi lesquelles une très générale et d'autres plus ciblées, concernant notamment la zone commerciale de Chateaufarine, et, bien sûr, les transports en commun, tram comme bus. Sur ces dernières, on peut d'ailleurs constater que certains conducteurs, loin d'uniquement se faire tabasser, savent aussi taper dans l'œil !

.
Publié le vendredi 21 novembre 2014 à 09h25

Confirmez-vous la suppression ?