Montbéliard : Avertissement sans frais

Le 10 janvier dernier, un couple de sexagénaires trouvait la mort dans une collision frontale à Courcelles-lès-Montbéliard.
Sorti indemne de l\'accident à une cheville fracturée près, l\'automobiliste de 18 ans qui s\'était risqué à un dépassement hasardeux sur chaussée glissante avant de perdre le contrôle de son véhicule et de percuter les victimes à l\'entrée d\'un virage, comparaissait hier devant le tribunal de Montbéliard.

Détenteur de son permis de conduire depuis tout juste 4 mois au moment des faits, le lycéen en terminale électrotechnique que les remords étouffent désormais n\'aura pas moins tenté d\'atténuer sa lourde responsabilité, évoquant d\'une voix mal assurée un dépassement pépère à 95 km/h suivi d\'une décélération à 88 km/h afin d\'aborder raisonnablement, juste avant la ligne blanche, le virage où sa voiture se sera inexplicablement mise à déraper.
Une version quelque peu différente de celle dont témoignera le conducteur du véhicule doublé, « coll[é] au train » et dépassé à 120 ou 130 selon lui. Version elle-même attestée par les compteurs du véhicule accidenté, figés à 2 500 tr/min et 130 km/h.

Mais bon, le coupable étant bon élève, investi dans la vie associative, entraîneur de foot et animateur occasionnel chez les Francas, pareille folie ne valait pas plus qu\'une annulation de permis (avec interdiction de le repasser avant mars 2017) et 3 ans de prison avec sursis.

Qu\'on ne te reprenne pas à semer la mort ! Sinon…

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?