Bandes ennemies

Le week-end a été agité dans le quartier des Glacis du Château, à Belfort. Cela a commencé samedi aux alentours de 14h. Une dispute entre deux groupes de jeunes gens a dégénéré, les protagonistes ont sorti des bâtons et des armes blanches.
Prévenue par des témoins, la Police Nationale est rapidement intervenue, a interpellé l'un des bagarreurs les plus assidus et a tenté de calmer les esprits. Apparemment avec succès, puisqu'aucune autre bagarre n'a éclaté cet après-midi là.
Ce n'était toutefois que le calme avant la tempête... Car derrière le silence et la quiétude, les provocations pleuvaient dans le quartier. Insultes et menaces ont rythmé le début de la soirée, avec même quelques coups de feu pour faire bonne mesure.
Une agitation qui s'est éteint d'elle-même après 22h... pour mieux revenir le lendemain.

Dimanche après-midi, la prise de bec entre les deux groupes rivaux a en effet repris de plus belle. Au total, c'est une cinquantaine de personnes qui a participé aux échauffourées. Avec entre elles la Police Nationale qui tentait, tant bien que mal, de faire tampon.
Les esprits s'échauffant de plus en plus au fil de la journée, des policiers en repos ont été rappelés en renfort. Un escadron de gendarmerie s'est également rendu sur les lieux à la demande du préfet.
La multiplication des uniformes a apparemment fait son effet, puisque les deux bandes ont fini par abandonner la place. La réconciliation en revanche ne semble pas encore être pour aujourd'hui...

Au total, deux plaintes et une interpellation auront donc été enregistrées ce week-end aux Glacis. Mais aucun blessé. Les habitants du quartier espèrent donc que cette dispute s'évanouira d'elle-même, avant que le bilan ne soit plus lourd.
Publié le mardi 8 septembre 2009 à 10h47

Confirmez-vous la suppression ?