Besançon bientôt sous vidéoprotection?

Contrairement à bien d\'autres villes, Besançon utilise peu la vidéo-surveillance. Mais cette méthode ayant une fois de plus prouvé son succès cette semaine, elle risque d\'être de plus en plus utilisée.

Dimanche dernier, un conducteur de bus et une cliente ont été agressés par un jeune homme. Celui-ci ayant été filmé par une caméra de surveillance, il a pu être interpellé deux jours plus tard.
Cette affaire relance la polémique sur la vidéoprotection à Besançon. Le maire, qui se montrait jusqu\'alors réticent, a admis la \"pertinence\" de cet instrument.

Les conseillers UMP Michel Omouri et Édouard Sassard, très favorables à la vidéoprotection, en ont profité pour publier un communiqué dans lequel ils réclament \"l\'installation d\'un tel système dans les quartiers de Planoise, Battant et centre-ville\", afin que chacun puisse \"vivre dans la tranquillité et la sécurité\".
Ils déplorent \"le manque de réactivité du maire pour renforcer la prévention par la vidéo protection, moyen moderne, efficace\" pour \"combattre les incivilités sous toutes ses formes (délinquance des mineurs, violence et vandalisme dans les écoles et les commerces, agressions de personnes, etc.)\".

Sans attendre les derniers évènements, les deux conseillers avaient déjà abordé \"la question de la vidéoprotection dans le secteur de la place Cassin (Planoise) au conseil municipal du 12 septembre 2011\".

Les Bisontins seront-ils bientôt filmés? Affaire à suivre...

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?