Besançon en proie à des agressions homophobes sans précédent

Depuis le mois de juillet, la communauté gay de Besançon ne peut plus circuler librement dans le parc Micaud.

En effet, déjà 8 agressions – dont au moins 5 à caractère homophobe – ont eu lieu en l'espace de quelques semaines.

Le mode opératoire des agressions semble toujours le même. Un groupe de jeunes (composé de 5 à 10 personnes) se cache et attend la nuit venue pour passer à l'action.

Ils s'en prennent alors à une personne isolée pour la passer à tabac méthodiquement chacun leur tour, sans prendre son argent ou son smartphone, juste pour le plaisir.

Depuis des années, les Bisontins font face à un « sentiment de violence » dans certains quartiers.

Cette violence prend maintenant une tout autre forme et mute pour arriver à des situations incompréhensibles comme ces agressions homophobes à répétition.

Mais la violence se propage aussi puisque France 3 relate qu'il semble y avoir des agressions gratuites et « sans mobile apparent » dans ce même secteur.

Si vous avez des informations sur ces agressions, vous pouvez contacter la police au commissariat de la gare d'eau.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?