Besançon fête la Science

Depuis 17 ans, pendant une semaine, la Science s'ouvre au grand public et aux scolaires. Cette année, la Fête de la Science aura lieu du 17 au 23 novembre.
Pendant ces quelques jours, de nombreuses animations seront organisées à Besançon : observations, manipulations, expérimentations, discussions, projections...
Pour une fois que la science est accessible à tous, profitons-en!

Plusieurs conférences gratuites d'astronomie seront notamment proposées :

Mercredi 18 novembre, 19h30 : "Petite histoire de la chute des pommes"
Cette conférence racontera l’histoire des représentations que nous nous sommes faites de la chute des corps. Les scientifiques de l'université de Franche-Comté présenteront d’abord l’explication donnée par la Grèce antique pour laquelle « une pierre tombe comme un cheval à l’écurie, parce que c’est là sa place naturelle ».
Ils développerons ensuite le caractère révolutionnaire et controversé de la théorie de la gravitation universelle de Newton.
Ils aborderons enfin la théorie la plus récente et certainement la plus riche qu’est la relativité générale d’Einstein. Ce récit montrera en particulier comment procède la physique qui, en cherchant à répondre à une question, en fait toujours surgir de nouvelles.

Jeudi 19 novembre, 19h30 : "Mesurer la distance des étoiles : des débuts à GAIA"
Pour connaître la structure de l’univers visible, pour comparer les étoiles entre elles, pour déterminer leur mouvement spatial, il faut tout d’abord connaître leurs distances. Mais, depuis la prise de conscience que les
étoiles de la “Sphère des Fixes” des Grecs n’étaient finalement pas si fixes, et pas si proches, il a fallu des siècles et rivaliser d’ingéniosité pour déterminer le mouvement et la distance des étoiles de notre Galaxie.
Pourtant, les estimations de la troisième dimension restent bien imprécises et, à bien des égards, notre Galaxie reste mystérieuse quant à sa structure, son histoire et son évolution. Dans une décennie, beaucoup de réponses
pourront enfin être obtenues avec le milliard d’étoiles observées par le projet spatial Gaia, l’arpenteur de la Galaxie, qui confirme l’avance européenne en astrométrie, et dans lequel l’Observatoire de Besançon est particulièrement impliqué.

Vendredi 20 novembre, 19h30 : "Les horloges atomiques à atomes froids"

Samedi 21 novembre, 19h30 : "Soleil, gloire et beauté"
Le Soleil, c’est notre étoile, à nous habitants de la Terre. Une étoile comme des milliards d’autres... Quoi d’étonnant à ce que les astronomes s’y intéressent tout particulièrement ? Il y a de nombreuses raisons à cet
intérêt : Soleil est une étoile comme les autres, qui nous permettra de mieux comprendre l’univers stellaire ; Soleil est un laboratoire de physique sans danger ; Soleil est le chef d’orchestre de la symphonie des planètes , des comètes, et des astéroïdes....
Mais c’est aussi notre Soleil, source de toutes nos énergies, de toutes nos joies, de toutes nos vies... Souvent, le Soleil écrase l’homme de sa gloire, de sa beauté. On ne le regarde que de biais, et quand il vient de se lever
ou quand il descend très bas sur l’horizon du soir. Vu de face, il nous brûle dans sa gloire. L’homme vit de la chaleur du Soleil, mais un Icare s’y brûle et tombe brutalement dans la mer ... Peintres et poètes, que de
témoins éblouis ou terrifiés de cette redoutable splendeur !
Le Soleil des astronomes ne fait plus peur. On s’en rapproche, on l’explore. On perce les mystères de la machine solaire, gigantesque machine magnétique. Les langues de feu dévorent sa surface, au-dessus du bouillonnement de son atmosphère ; la couronne, gaz lumineux, expulse dans l’espace des jets
rapides de matière les grands jets coronaux pénètrent tout le système solaire jusqu’aux planètes les plus lointaines. La beauté du spectacle qui éclaire les astronomes répond à celle à laquelle sont si sensibles les
peintres et les poètes.
La science du Soleil est une belle science, et le Soleil en Gloire est, au mitan du ciel, simplement, beau. Faut-il une autre conclusion que cet hommage à cette double beauté, qui nous enchante ?

Toutes ces conférences auront lieu à l'Amphithéâtre Fourier, UFR SJEPG (faculté de droit et de sciences économiques), au campus de la Bouloie à Besançon.


Si le temps le permet, vous pourrez observer le ciel le jeudi 19 novembre à 17h30, à la recherche de planètes et d'objets astronomiques.
Rendez-vous au Parc de l'Observatoire, Avenue de l'Observatoire.


Le programme complet de la Fête des Sciences est disponible sur le site www.fetescience.univ-fcomte.fr
Démonstration de livres électroniques, débats autour des robots, visite du Musée de l'Anesthésie ou de l'exposition La Momie aux Amulettes, recherches sur le cancer : quelles découvertes choisirez-vous?

Laure Godey
Publié le lundi 16 novembre 2009 à 15h40

Confirmez-vous la suppression ?