Besançon : le chamois violent va être exécuté

Depuis quelques semaines un chamois terrorise La Chapelle-des-Buis, à côté de Besançon.

L'animal sauvage a déjà agressé et encorné deux personnes et il pourrait encore faire de nouvelles victimes.

Depuis le mois de juin, le comportement de ce chamois a été au centre de nombreuses discussions.

Des experts ont confirmé que le comportement agressif de l'animal envers l'homme n'était pas normal.

C'est la raison pour laquelle la préfecture du Doubs préfère prévenir tout nouveau problème. Un arrêté a donc chargé le lieutenant de louveterie de « tenter d'identifier, de localiser et de procéder au tir de défense ou de prélèvement » la bête féroce.

Le chamois sera donc soit arrêté et emmené dans un laboratoire pour analyse, soit exécuté à l'aide d'une arme de chasse appropriée si sa capture n'est pas possible (on parle alors de tir de défense).

Le louvetier aura jusqu'au 31 décembre pour terminer son travail. Il pourra tirer sur le chamois à toute heure du jour et de la nuit si il pense que c'est nécessaire.


Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?