Ca ne s'invente pas

Cette semaine, c'est la semaine internationale de la couche lavable ! Eh oui, ça existe.

Une bonne occasion de dresser un podium des trois faits marquants de l'actualité franc-comtoise de ces derniers jours, ayant pour "guest star" des protagonistes qui en tiennent vraiment une... de couche.

A la troisième place nous avons un homme de 80 ans qui doit passer prochainement devant le tribunal de Vesoul pour menaces de mort à la serpe. Un copycat de Massacre à la tronçonneuse au modus operandi plus laborieux. Les faits : après s'être querellé avec un agriculteur pour une histoire de fumier, l'habitant de Genevreuille, en Haute-Saône, a pris à parti plusieurs personnes en brandissant une serpe attachée à l'extrémité d'un manche en bois. Moralité : il n'y a pas de fumier sans feu.

La médaille d'argent est attribuée au président du tribunal de Montbéliard Alain Troilo pour sa plus que douteuse question posée à un dealer, mis en accusation dans le procès sur le trafic d'héroïne de grande ampleur éclaboussant actuellement toute l'Aire urbaine. Dans cette affaire, pour franchir les frontières, la "poudre" était planquée dans les parties intimes des filles. Et le président Troilo de lancer : « Elle est meilleure l'héroïne, quand elle est passée par là ? » Bad trip.

Mais le number one de la bêtise version cynisme et provocation c'est sans contexte, la direction de GTEC industrie, sous traitant dans l'automobile, à Étupes dans le Doubs. Dans le conflit qui l'oppose à quelques 150 salariés en grève - dont l'une des revendications et un alignement des salaires avec l'inflation - elle a proposé hier, une augmentation de 2% sur la prime de transport , soit un gain de un centime sur la fiche de paie ! Sans commentaire.

T.Comtois
Publié le vendredi 20 avril 2012 à 13h42

Confirmez-vous la suppression ?