Besançon : Ca ne viole pas haut...

Quand on pense que c\'est dans la rue de la Liberté qu\'il l\'aura abordée au départ, cela tient d\'une bien cruelle ironie. Car mercredi matin à Besançon, ce quinquagénaire n\'aura pas vraiment laissé le choix à sa victime de refuser ses \"avances\".

Lui demandant qu\'elle lui offre un café, il parvenait, par son insistance, à mettre à mal la réticence de cette femme d\'une quarantaine d\'années, prête à lui ouvrir non loin de là la porte de son domicile pour se défaire au plus vite de l\'importun. Mais c\'était compter sans son intention d\'abuser un peu plus que de sa gentillesse… puisque l\'homme lui aurait alors imposé un rapport sexuel, sous la menace d\'un couteau.

Des faits pour lesquels la victime déposait plainte aussitôt, en donnant aux enquêteurs une description précise et précieuse de son agresseur présumé : un individu aux pulsions déjà bien connues de la justice, et dont l\'interpellation aura eu lieu pas plus tard qu\'hier…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?