Châtillon-le-Duc (25) : Cachez ce lupanar que je ne saurais voir

Quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ! Et c'est d'autant plus vrai pour un club libertin qui du jour au lendemain se voit privé de sa chaude clientèle par un malheureux tas de terre. Etrangement, c'est encore là que ça fait le plus mal au cul…

Déjà victime il n'y a pas si longtemps d'une tentative d'incendie, le Love Paradise à Châtillon-le-Duc doit aujourd'hui faire face à un conflit de voisinage l'opposant à une association nouvellement installée à sa hauteur. Le président de cette dernière, que nous appellerons Monsieur X moins pour son goût de la luxure que par sa volonté de garder l'anonymat, entendant clairement séparer sa propriété de celle du hammam-sauna olé olé pour y accueillir ses adhérents.
Des fois qu'ils se trompent (volontairement) d'entrée, on n'est effectivement jamais trop prudent.

C'est ainsi que depuis quelques jours, un mur de terre hâtivement orné d'arbustes se dresse désormais entre les deux structures, au grand désespoir du couple de gérants du Love Paradise qui, en 3 ans, n'avait alors jamais eu à se plaindre de quelque érection que ce soit. Estimant pour le coup que cette dernière entrave sérieusement l'accès au parking, les deux quinquagénaires y voient un frein à leur activité. Nombreux étant les clients à croire que l'établissement est fermé.

Dans son bon droit au vu des autorisations qui lui ont été délivrées, Monsieur X affirme pour sa part « avoir tout fait pour arranger le conflit ». Notamment en aménageant « à ses frais » un passage de fortune, étroit et en épingle, desservant le club. Le top du top pour les vrais amateurs de tête-à-queue.

Moins irréprochable question bonne foi, ce même Monsieur X, visé il y a quelques semaines de cela par une plainte pour « agression physique et propos homophobes » de la part de ses bien-aimés voisins, dit ne pas comprendre la réaction de ces derniers, et soutient pour le reste avoir construit cette butte de terre « pour [lui] mais aussi pour eux », pensant « qu'ils allaient gagner en intimité ».

Une intention plus ou moins noble qui laisse de toute façon peu d'espoir quant à leur volonté commune d'un jour élever les "cochons" ensemble…

GéPé
Publié le jeudi 19 septembre 2013 à 09h24

Confirmez-vous la suppression ?